Les sociétés cinématographiques au Luxembourg.

Le Luxembourg est niché entre trois grandes nations du cinéma européen. On pourrait penser que cette proximité avec la France, la Belgique et l’Allemagne aurait relégué la production audiovisuelle Luxembourgeoise à sa plus simple expression. Mais il n’en est rien. Le Luxembourg compte un nombre respectable de sociétés de production audiovisuelle en activité.

Amour Fou Luxembourg

Agréée par le Fonds national du film, on lui doit des titres tels que : Naked Opera (2013) réalisé par Angela Christlieb ; ou encore La Belle et la Bête (2005) réalisé par Mady Binck.

Antevita Films

La société a notamment produit des films comme : Le Faux Départ réalisé par Thierry Besseling et Loïc Tanson en 2013. C’est des studios de cette même société que le film Hamilius réalisé par Alain Tshinza est sorti en 2010.

Bidibul ProductionsBidibul Productions

Ce studio est responsable de la sortie de certains des meilleurs films luxembourgeois. Dead Man Talking par Patrick Ridremont en 2010, ou Boule et Bill co-réalisé par Alexandre Charlot et Franck Magnier.

Iris Productions

L’une des sociétés de production cinématographique les plus prolifiques du pays. Au nombre de ses productions, on peut citer : La Clinique de l’amour par Artus de Penguern en 2012, Avant l’aube par Raphaël Jacoulot en 2011. Et même quelques très-courts métrages comme Le Vieil Homme Dans le Brouillard réalisé par Thierry Schiel.

Lynx Productions

C’est la Maison de production ayant donné Letters Unsent (1996). Back In Trouble (1997), Rockin’ Warriors (1998). Tous trois réalisés par Andy Bausch. En 1999 par contre, c’est un film de Larue M. Hall qui a été produit : Dancing Pilgrims.

Mélusine Productions

Société de production ayant collaboré sur des films comme Allez Racontez de Jean-Christophe Roger en 2010. Mais celle-ci est plus connue pour Le Chant de la Mer en 2015, réalisé par Tomm Moore.